Lundi 26 février à 20h30

BYE BYE TIBERIADE de Lina Soualem

Séance suivie d'une rencontre avec Nadine Naous, co-scénariste du film, et Ghada Hatem, fondatrice de la Maison des Femmes de Saint-Denis

Séance à 5€ pour les moins de 26 ans (aussi sur le Pass Culture)

"C’est un film de famille – des souvenirs fixés sur pellicule qui ravivent les joies et les souffrances passées, des plans d’une terre sur laquelle se sont succédées des générations de femmes. Mais aussi l’histoire, progressivement dévoilée de la révolte d’une jeune femme qui se résout à quitter sa terre et sa famille pour échapper au destin qu’on lui a préparé. Un enchevêtrement d’histoires, douces ou douloureuses, celles que l’on raconte ou que l’on cache quand la famille se retrouve." - Thomas Sotinel - Le Monde

Mardi 27 Février à 20h30

THE SORCERER de William Friedkin (vo)

Séance suivie d'une discussion / 5€ pour les moins de 26 ans (également accessible sur Pass Culture)

"Après les succès de The French Connection et de l'Exorciste, Friedkin a carte blanche pour réaliser le remake du Salaire de la Peur, projet insensé au tournage monumental. Le Convoi de la Peur constitue une saisissante plongée au coeur des ténèbres." - La Cinémathèque Française

Jeudi 29 février 2024 à 20h30

CASSE-NOISETTE de Tchaïkovski

En différé de l'Opéra Bastille / Tarif ballet 15€

Un soir de Noël, la jeune Clara se voit offrir un pantin inanimé, un casse-noisette. Alors qu’elle le tient dans ses bras, elle s’endort et rêve d’un univers fantasque où les jouets et les peurs prennent vie. Paru à Berlin en 1816, ce conte d’Hoffmann, maître du romantisme allemand, inspire à Marius Petipa une première version dansée en 1892. Au milieu de soldats de plomb, de rats et de poupées à la taille démesurée, le monde de l’enfance devient ballet. Les songes et cauchemars de Clara sont portés par la partition étincelante et colorée de Tchaïkovski. En 1985, Rudolf Noureev remonte le ballet à l’Opéra national de Paris dans des décors et costumes qui soulignent l’étrangeté du conte. Flocons de neige, fleurs et paysages enchantés forment le décor d’une chorégraphie éblouissante. Guidée par le pantin de bois devenu prince charmant, la jeune Clara affronte ses désirs et ses angoisses au fil d’un récit initiatique.